• Introduction: Renaissance, souvenirs perdus

    Partie 1: Fuite du manoir, sombre nuit...

    Cette nuit là, où seule la lune blanche éclairait à peine les ténèbres du ciel, je venais de me réveiller comme si je renaissais de nouveau. Mes souvenirs avaient disparus. Tous mes sens étaient comme bouleversés. Me levant subitement du lit auquel j'étais allongée, je scrutai mes alentours comme paniqués. J'étais dans une grande chambre, les flammes de la cheminée éclairaient légèrement la pièce donnant un côté un peu mystérieux. Je me levais doucement puis me dirigeais vers le miroir. Me regardant, je fis un pas de recul comme si on se découvrait pour la première fois. C'était pour moi, plus ou moins le cas. 

    j'étais vêtue d'une longue veste avec plusieurs couche de tissue et dentelles vers le bas et de longue manche, donnant la légère impression que je portais une robe. Elle était accompagnée d'un petit haut et d'un pantalon à peine visible par la longue veste, le tout était très sombre mais j'y étais à l'aise. M'admirant dans le miroir, je perdis tout intérêt à ce que je portais pour  me poser des tas de questions, en particulier une. "Qui suis-je?" disais-je d'une voix basse en posant ma main gauche sur mon reflet "Et...où suis-je?" rajoutais-je doucement. Au même moment je me dirigeais vers la fenêtre, baigné d'une lumière blanche, froide et triste. En regardant, j'eu comme un long frisson qui me traversa le corps, "Il faut que je parte d'ici" dis-je horrifié étrangement par ce que je venais de voir" Je me dirigeais vers la porte avec hâte. Cette nuit froide, était loin d'être terminée...

    J'ouvris la porte doucement, jetant un regard furtif de gauche à droite. C'était un long couloir. De petite lampe accroché au mur éclairait faiblement le chemin. Le sol était, à mon touché, de la moquette, surement rouge et les murs étaient couvert d'une tapisserie somptueuse. "Je suis surement dans un manoir" pensais-je.

    Refermant silencieusement la porte, avec un léger sentiment d'inquiétude, je ne savais pas du tous  quel chemin prendre pour sortir d'ici, quand soudain mon instinct me poussais  à aller vers la droite. Je me mis alors à courir dans ce long couloir qui semblait infini. Puis je m'arrêtais et me tournais vers un bout du mur, guidé par, je ne sais pas quoi. Après avoir inspecté attentivement ce qui me faisais face, ne comprenant pas trop pourquoi je m'étais arrêté, j'appuyais mon doigt sur un petit interrupteur dissimulé sur le mur. Je m'étonnais de voir que cela ouvrait un petit passage caché. Quelque chose au fond de moi me guidait. Était-ce des bouts de souvenir qui refaisaient surface d'une manière étrange qui me guidaient vers...mon destin?

    Je ne restais pas là à me poser d'avantage la question et continuais mon chemin dans ce petit passage sombre. A quatre pattes j'avançais lentement dans le noir complet sur le sol froid, puis j'entendis soudainement une très légère mélodie flotter dans l'air, triste et nostalgique. Attirée, je suivais cette mélodie et arriva dans une petite pièce. C'était un garde-mangé. je sortis alors de la pièce, continuais mon chemin. Je dévalais discrètement ces sombres escaliers et continuais à courir, il faisait complètement nuit,  j'avais cette impression d'être totalement seule dans ce manoir. Mais en faite, tout le monde dormait...

    La course continuait. Il fallait absolument que je sorte de ce gigantesque manoir avant le jour. Je courrais, marchais, courrais, marchais, pour ne pas trop me fatiguer et pour être plus rapide. Cela faisait maintenant plus d'une heure que je cherchais une sortie. Après différents passages secrets et couloirs, j’atterris dans le jardin intérieur. C'était une immense  étendue d'herbe entouré de 4 énormes bâtiments collés aux autres. Il faisait plus froid qu'à l'intérieur mais ça allait. Je commençais à traverser le jardin droit devant moi pour aller au bâtiment juste en face de la façon la plus discrète possible car, qui sait qu'elles personnes pourraient me voir par leur fenêtres."C'est tellement grand..." soupirais-je en continuant de marcher.

    Après avoir traversé ce sinistre jardin, j'ouvris la porte et continuais de courir à la recherche d'une sortie. J'atterris dans une grande pièce à vivre vraiment très vaste. J'y avançais doucement et m'aperçu finalement que l'autre porte menant au couloirs, sans doute, était fermé à clé. Je regarda autour de moi et commença à ressentir un sentiment de peur. Puis, je vis avec stupéfaction que cette pièce était très grande en hauteur. Il y avait même des couloirs incrusté dans les murs quelques mètres en hauteur. Je décidais d'y aller et grimpais avec une facilité qui m'étonnais. Je commençais à courir quand j'entendis du bruit...

    Quelqu'un entrais dans la grande pièce en bas. Je m'empressais de me cacher derrière un pilier. Je n'arrivais pas à distinguer les personnes qui venaient d'entrer, mais j'y entendais clairement le voix.

    -"Alors, vous avez la fille ?""  Dit une voix grave masculine.

    -"Evidemment...Elle est actuellement dans une chambre du bâtiment sud...Vu l'état actuel où nous l'avons laissés, elle ne risque pas de se réveiller avant demain...Et même si c'était le cas, elle ne serait même pas sortir de la chambre dans son état ..."Déclara une voix féminine au ton presque d'une sorcière.

    Je fus un moment choqué. Ils parlaient...de moi ? Je restais caché, et ils repartirent peu de temps après. Je ne perdis pas un instant et ouvris une des portes et partis de cette pièce.

    En passant devant quelques fenêtres, j'aperçu la mer "Quel magnifique paysage" Chuchotais-je. Puis après quelque minutes de repos, je remarquais que le soleil était en train de se lever...

    ------------------------------------------------

    Fin partie 1 de l'introduction 

    Voila pour la première partie de mon introduction. L'introduction est je dois l'avouez très longue j'espère que ça ne dérange pas trop. J'ai tendance à vouloir écrire dans le détail et écrire des pavés entier, j’espère aussi que je ne me répète pas trop même si en recopiant mon brouillon j'ai supprimée des choses j'ai peut être laissée des trucs inutiles. N'hésitez pas malgré tout à commentez et donnez vos avis. On peu dire que le mieux reste à venir, et que le début est peut être un peu ennuyeux mais c'est pour mettre dans l'ambiance, on vas dire ^^


    votre commentaire
  • Introduction: Renaissance, souvenirs perdus

    Partie 2: Fuite du manoir, levé du jour...

    Je courus de plus en plus vite, suivant mon instinct. "Les gens d'ici vont commencer à se réveiller, il faut vite que je parte !" pensais-je  paniqué. Et malheureusement mes pensées n'avais pas loupées. Une personne, qui semblait être un garde commençait à se diriger vers moi. Je regardais paniquée autours de moi et cherchais une cachette, puis de justesse je me plaquais au mur dans l'ombre juste à temps. Il passa sans me voir. Après quelques minutes, je continuais mon chemin rapidement lorsque j'entendis à nouveau la même mélodie que tout à l'heure. Instinctivement je me mis à la suivre puis par je ne sais quel miracle j’atterris sur les toits.

    Je pouvais voir la grande cour que j'avais traversé et si je me tournais, la mer était à perte de vue. La ville était à l'opposé du bâtiment où j'étais, je décidais de faire le tour sur les toits pour y aller. Je courrais à nouveau mais la fatigue s'accumuler. J'avais couru presque toute la nuit. Je décidais de me reposer un moment. Je m'assis sur le bord et repris mon souffle doucement quand j'entendis des cris venant de l'intérieurs. 

    -Elle a disparut !!! Odysse, celle qui à perdu la mémoire n'est plus dans sa chambre !

    Un énorme frisson me parcourrais le corps. Le prénom Odysse résonnais dans ma tête accompagné d'écho de différentes voix et des images flou me vinrent soudainement dans ma tête. Odysse...C'était moi...Ils me cherchaient à présent. Je me levais subitement puis me mis à courir le plus vite que mon énergie me le permettait en évitant le plus possible de me prendre les pied quelque part, j'arrivais étrangement à  tenir avec beaucoup de facilité sur le toit penché. Puis j'arrivais presque vers le deuxième bâtiment perpendiculaire à celui où je me trouvais. Il y avais un grand espace qui les séparaient, mais sans réfléchir j'accélérais et sautais. J'atterris sur le deuxième toit sans mal puis continuais jusqu'à arriver devant une petite trappe. Je regardais en face de moi et vis que je ne pouvais pas avancer plus, alors j'ouvris la trappe et entrais à nouveau avec prudence. Des sons mélodieux flottait dans l'air, c'était des notes de piano. Je ne savais pas trop pourquoi mais je me mis à les suivre. Après quelque minutes à esquiver des personnes, j'arrivais devant la porte d'où venait la musique, la porte était entrouverte, je regarde alors discrètement. C'était une gigantesque salle de réception, elle était vide, avec seulement un piano et quelqu'un qui y jouait. Je ne pouvais pas voir qui c'était, il était trop loin de là où j'étais. Je regardais tous le long de la pièce puis aperçu une fenêtre grande ouverte. La sortie de cette prison était là en face de moi, mais comment faire pour y aller ? La salle est tellement grande...Je ne voyait qu'une solution: Foncer tête baissé !

    Je regardais un instant devant moi puis m'élançais en courant le plus rapidement possible. J'entendis que le piano avait cessé. Il m'avait repéré. Je mettais mes dernières forces pour courir le plus rapidement possible. J'entendais ses pas, il me suivait. Il était de plus en plus proche et alors que j'était près de la fenêtre je le sentis presque à m'attraper mais sans même réfléchir je sautais du bord de la fenêtre, les bras au dessus de ma tête un peu plié, les tissus et dentelles de ma veste volais à cause de mon saut rapide. Une sensation de liberté me submergea. Je voyais la ville devant moi. J'atterris trois mètres plus bas sur un des larges muré qui se situés à droite de l'allé principal menant à l'entré du manoir. Je sautais à nouveau et courrais le plus loin possible de ce manoir. J'étais enfin libre de cette prison, mais ce n'était apparemment pas fini... 

    -------------------------------

    Fin partie 2 de l'introduction

    Voila pour l'introduction j'espère qu'elle vous à plu, je ne suis pas très doué pour raconter de cette manière mais je voulais tester.


    votre commentaire