• [Fiction n°2] Chapitre 18 (S.2)

    CHAPITRE 18

    (en japonais)

    -Un autre s'il vous plait.

    Je soupirai une énième fois avant de terminer mon verre de Coca Cola.

    -Sérieux Len c'est ton combientième verres là ? Même si c'est pas de l'alcool tu devrais pas en abuser pour autant, c'est pas bon pour ta santé. Me fît la moral Gumo.

    -Il a raison... Rajouta Mikuo. Franchement je sais pas ce que t'as Len en ce moment. Depuis que t'es revenu de France t'es plus du tout le même. Jusqu'à maintenant j'ai pas osé te le dire mais là, j'ai vraiment l'impression que t'as touché le fond...

    -C'est vrai ça. Beaucoup de filles sont venu me voir pour savoir si t'avais des problèmes ou si t'étais malade. Affirma Gumo avant de boire une gorgée de sa boisson.

    -Ouai sauf Mayu bien sur. Elle est trop centrée sur elle même pour voir que t'as un problème... Et dire que c'est ta fiancée...

    Je soupirai encore une fois, encore plus longuement, ce qui ne manqua pas d'interpeller mes meilleurs amis.

    -N'en rajoutes pas s'il te plait. Dis-je avant de remonter légèrement mes fausses lunettes de vue de mon nez.

    -Je m'en doutais. C'est à cause d'une fille que t'es dans cet état, avoue ? Me demanda, sur de lui Mikuo. Lui, dès que ça concerne les filles il se prend pour un spécialiste.

    -Ne me dis pas que.. tu t'es épris d'une fille en France ? Continua Gumo à mon grand désespoir.

    Mon silence et mon regard fixé sur mon verre devaient en dire long sur la réponse. Mes deux amis se regardèrent avant de se retourner vers moi. Je me résignai à leur répondre.

    -Ouai... En quelque sorte.

    Visiblement, ma réponse les surprit.

    -Sérieux ?! Et elle te manque, c'est ça ? J'imagine que ça doit pas être simple les relations à distance comme ça, c'est sur... Se questionna Gumo.

    -Mais de là à tirer t'as tronche, je pense qu'il il y a autre chose. Non ? Me demanda Mikuo.

    -Elle n'est pas en France...

    -Quoi ? Dire synchro mes amis.

    -Elle est venue avec moi au Japon... Je bu une gorgée de plus de ma boisson les yeux toujours fixés sur le bar.

    -Tu plaisantes ? ... Mais c'est trop bien ! Pourquoi tu tire la tronche alors ?! Tu pourrais annuler les fiançailles grâce à elle !

    -Non justement je peux pas les annuler ! Je regardai cette fois-ci mes amis dans les yeux. Vous comprenez pas ? Si je suis ici au Japon aujourd'hui c'est justement parce que mon père a apprit pour ma relation avec elle et qu'il à voulu y mettre fin ! Je ne devais pas rentrer à la base !

    Je haussais légèrement le ton, sentant l'énervement me gagner, heureusement, il n'y avait personne d'autre que nous au café.

    -Je l'ai malheureusement compris qu'après et j'ai fais en sorte qu'elle nous accompagne au Japon mais...Je m'arrêtai de parler un instant. Mais.. lorsque mon père l'a su, il nous a obligé à couper les ponts avec elle, moi et Rin.

    -Tu veux dire que tu ne peux rien faire pour annuler t'es fiançailles avec... Mayu ?

    -Non.. J'aurai du m'en douter de la part de mon père. Je pensais vraiment que ces fiançailles n'était qu'une "roue de sauvetage" pour mon père si je trouvais personne mais en réalité.. Il s'intéressait juste qu'au frics que pourrai rapporter l'entreprise de sa famille. Je finissais le verre à moitié plein qui me faisait face, d'une traite cette fois-ci poussant, une fois de plus, un long soupir.

    -Whoua. C'est vrai qu'avec ta réputation de mec méga froid et distant avec les filles, j'pensais qu'il s'était arrangé vite fait pour calmer les rumeurs mais aussi que lorsque tu aurais eu une relation plus sérieuse il t'aurait laissé tranquille avec cette histoire de mariage arrangé...

    -Il fait flipper ton père sérieux..

    Je ne répondis rien. Il n'avait pas tord. Aussi loin que je me souvienne mon père n'a jamais été tendre avec nous et surtout avec moi. Il voulait que je lui succède pour son entreprise sauf que moi je rêvais de musique... Mon père n'a jamais accepté que Rin et moi nous nous lancions là dedans. Lorsqu'il se résigna enfin à nous laisser faire, il fixa de nombreuses contraintes notamment celle ou nous devions être les meilleurs de l'académie et gagner tout les concours qui se présentaient à nous. Il était évident que nous ne pouvions pas réussir, mais sur le coup on avait accepté quand même n'ayant pas d'autre solution pour pouvoir vivre notre passion. Les conditions de notre échec était qu'il fallait qu'on aille en France habiter chez des membres éloignés de notre famille pour y terminer nos études, histoire en même temps qu'on se fasse oublier.

    Honnêtement, lorsque c'est arrivé, je ne m'étais pas inquiété. Je me suis toujours dis qu'après avoir réussi mes études, il n'aurait pas pu m'empêcher de vivre de ma passion comme j'aurai fait se qu'il m'avait demandé sauf que ce que je n'avais pas prévu c'est qu'il nous demande de revenir. Et encore moins que ça concernerait Milla... A l'époque, cette histoire de fiançailles, je ne l'avais jamais prise au sérieuse. Je pensais juste que mon père voulais juste me menacer pour que je trouve une petite amie alors quand nous somme arrivé en France je pensais qu'il oublierait cette histoire mais en réalité, il était sérieux et dire que je ne m'en était pas douté...

     -Je vais aux toilettes. Dis-je avant de me lever.

    Je me regardais dans le miroir. Je portait une perruque noir et son bonnet, des lentilles colorés ainsi que des fausses lunettes. J'enlevais ma fausse monture et me rinçait le visage. Le problème à l'heure actuel c'est que je ne sais pas quoi faire. J'aime Milla et je n'ai pas envie de la perdre mais si je fais quelque chose, j'ai peur qu'on mon père soit capable de lui faire du mal pour la renvoyer en France...Mais si je ne fais rien....

    Je m'essuyai le visage et remettais mes lunettes. Au même moment, Mikuo entra aussi dans les toilettes.

    -ça va Len ?

    Je répondis en hochant la tête et me regardait dans le miroir.

    -Il faut que je trouve une solution.

    -------------------------------------------

    FIN DU CHAPITRE

    Commentaire de l'auteur

    Coucou ! Comme convenu, voici la suite :)

    Pour ceux qui n'avais pas compris, le point de vue de ce chapitre était celui de Len. Beaucoup de choses importantes ont été abordées dans ce chapitre, j'espère que j'ai été clair et que vous avez réussi à tout assimiler. J'espère aussi que vous avez remarquez le petit lien que je me suis amuser à incruster avec le chapitre qui précède celui-ci x)

    Bref, j'espère que ce chapitre vous à plu. Si vous avez pas tout compris, n'hésitez pas à me le dire par commentaire et je vous expliquerai.

    « [Fiction n°2] Chapitre 17 (S.2)Affiche : Un jour, je changerai »

  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Janvier à 18:11

    Très bon chapitre!

    On comprend maintenant completement les raisons de leurs départ et pourquoi sa a mal tourné!!

    Hate de voir quel solution il va trouver

      • Mardi 2 Janvier à 19:16

        Merci !

        Oui enfin :)

      • Mardi 2 Janvier à 19:23

        Tu et l'intrigue depuis tellement longtemps

      • Mardi 2 Janvier à 19:28

        ???

      • Mardi 2 Janvier à 23:06

        Tu fais durer l'intrigue depuis tellement longtemps

      • Mercredi 3 Janvier à 00:05

        Oui c'est vrai



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :