• Chapitre 1

    A vrai dire, je suis quelqu'un qui déborde de vie. Bon c'est vrai que ça fait un peu prétentieux dit comme ça, ce que je veux dire c'est que je suis plutôt à croquer la vie à pleine dents et à en profiter mais bizarrement... j'ai toujours eu du mal à le montrer. Pourquoi ? Eh bien, toutes les fois où je me suis ouverte totalement à des personnes, elles ont finit par me dire que j'étais trop bizarre, que je parlais trop pour ne rien dire ou encore que j'étais en faite vraiment bête. Sur le coup ça fait mal tu vois, même si j'essaye de garder le sourire et me dire que de toute manière, ces personnes n'auraient pas été de bons amis... J'avoue, j'ai tendance à m'enflammer souvent avec des réactions aux allures un peu comique, je l'admets, mais quand même quoi ! C'est une vie super pour toi de toujours paraître super cool et à la mode avec des airs méprisants à tout bout de champs ?! Personnellement je trouve ça débile, je préfère largement m'amuser plus simplement !

    Et plus j'avance, plus j'en ai envie ! C'est surement qu'a force de garder tout pour soit et de ne le dire à personne on finit par vouloir exploser de joie, de peine... Par exemple au lycée, qu'est ce que j'aimerai pouvoir exprimer ma joie quand un professeur est absent, faire un tcheck de la mort à un ami quand il y a des frites le midi ou encore serrer dans mes bras très forts mon amie quand on réussi tout les deux un examens, etc etc... Mais au final, j'en suis arrivée à avoir honte de ce que je suis devant les autres et paraître timide pourtant ce n'est pas ce que je suis.... Du coup maintenant je me retrouve à exprimer toutes mes pensées, à toi, mon journal. Et dire qu'à l'époque je trouvais ça ridicule d'avoir un journal intime mais me voila maintenant à me lâcher à écrire des trucs inutiles juste pour soulager mon cœur rempli de pensées. Cette phrase n'est surement pas française d'ailleurs.

    Mais bon, je suis en vacance maintenant je vais pouvoir me reposer et laisser pleinement ma créativité prendre le dessus !!! Je vais surement essayer de faire pleins de trucs cet été, jeux vidéo, films, musique, art manuel, je vais peut être me lancer dans l'écriture d'un roman tiens j'ai tellement de chose à raconter  de cet année scolaire qui se termine, je deviendrais peut être célèbre ahahah !!! C'est pas marrant en faite... De toute manière je n'ai rien à faire d'autre, encore cette année je ne pars pas en vacances... Purée qu'est que j'aimerai voyager avec mes parents dans un endroit avec des plages paradisiaques, séjournant dans un hôtel magnifique et confortable avec vue sur la mer, pouvoir visiter toute la journée pleins d'endroits différents et aller à chaque repas dans un nouveau restaurant... Aaaahhh... elles sont bien loin mes vacances idéales dit donc...

    -----------------------

    -Aaahhhhhhh !Cela fait tellement du bien de pouvoir écrire ce que l'on pense à son journal !!! Bon, je devrais peut être m'entraîner à faire moins de ratures et de fautes d'orthographe c'est vrai mais..

    -Daya ! Hurla maman d'en bas. Descend s'il te plait, il faut qu'on parle !!!

    -J'arrive !

    Une fois en bas, mes parents me demandèrent de m'asseoir, leur tons, un peu solennel, m'inquiétaient un peu sur le moment, mais d'un autre côté ils semblaient content.. J'avais hâte d'entendre ce qu'ils avaient à me dire, même si il était fort possible qu'ils n'y est rien d'important...

    -Nous avons une bonne nouvelle à t'annoncer Daya. Dit ma mère enjoué.

    -Ah oui ?! Qu'est ce que sait ? Demandais-je curieuse et enthousiaste.

    -Pour ces deux mois...nous t'avons inscris à un camp de vacance ! Annonça mon père.

    A ces mots je perdis le sourire pour laisser place à une expression totalement choqué. Venait-il de dire...Camp ?! Pour les deux mois ?! C'est pas possible, c'est une farce.

    -Vous plaisantez n'est ce pas ? Dis-je en faisant une drôle de tête.

    Ils me répondirent à l'unisson:

    -Pas du tout Daya !

    -Tu vas vraiment passer les vacances dans un camp. Tiens voici les prospectus. Rajouta ma mère d'un coup devenu sérieuse.

    Je regardai les prospectus totalement sans voix, mes parents savent très bien que je déteste les camps de vacances. Alors que je feuilletais les prospectus je fut bouche-bée. C'était écrit:

    "Le camp des mirages, la destination de vacance rêvé, totalement gratuite ! Le camp se situe sur une île nommée La Baie Lo se trouvant au milieu de l'océan pacifique dans un cadre paradisiaque. Au programme des jeux en pleine air divers et originaux, des moments de convivialité entre nos membres, des aventures géniales, et pleins d'autre surprise qui animeront encore plus votre séjour au camp des mirages.  Pour toute inscription, les frais de transports, de logement, (...) sont tous inclus ! Pour s’inscrire appelez au 0* ** ** ** ** et un hélicoptère privé vous amènera à La Baie Lo au camp des mirages en quelques heures ! N'hésitez plus, le camp des mirages est fait pour vous, personnes en manque d'aventures !"

    J'ouvris grand la bouche et les yeux avant de lever la tête de mes parents. Non seulement ils venaient de m'inscrire à un camp de vacance de force mais en plus de ça, ça a tout le profil d'une GROSSE ARNAQUE !!!

    -C'est quoi ça ?! Dis-je en levant le prospectus et en le secouant vers eux. Dès la première ligne ça sent l'arnaque ! Vous n'êtes tout de même pas sérieux ? M'envoyer là-bas ! A l'autre bout du monde, si toute fois cette île existe, ce qui n'est pas gagné hahaha ! continuais-je avec une voix ironique.

    -Crois-nous Daya, cette île existe bel et bien, et ce camp n'est pas une arnaque dis mon père normalement.

    -Mais bien sur ! C'est vrai qu'un camp totalement gratuit qui paye le transport en hélicoptère jusqu'à l'autre bout du monde ça courent les rues !

    -Ecoute, Daya ! Ce camp existe vraiment. Je sais que ça paraît faux cette histoire, mais ta mère et moi, nous y sommes allé plus jeune. Si il est gratuit pour toi aujourd'hui, c'est parce que tu fais partie de notre famille. C'est une sorte... de bon VIP si tu veux..

    -Qu'est ce que c'est que cette histoire ? Pourquoi notre famille en particulier ? Demandais-je intrigué par ce que mon père venait de dire.

    -Notre famille...Comme quelques autre familles, avons tous quelque chose de spécial qui fait que ce camp nous est prioritaire, enfin, au jeunes de ton âge. Répondis ma mère.

    -Quelque chose de spécial ? C'est quoi ?

    -ça tu finiras par le découvrir au camp, par toi même. Même si tu ne comprend pas tout pour le moment ça viendras et tu verras, ce camp te plaira. dis mon père avec un léger sourire.

    -Mais...papa, maman...Un camp de vacance..même si tout ceci est vrai, vous savez très bien que je n'arrive pas à m'intégrer nul part, alors dans un camp de vacance pareil, je n'y arriverai surement pas non plus.. Je ne veux pas passer mes vacances dans mon coin à vouloir sans cesse rentrer à la maison et gâcher toute mes vacances..

    -Ne t'inquiète pas ma chérie, je suis sur que dans ce camp tu te sentiras bien. C'est un camp très spécial qui te correspondra tu verras. Puis je suis sur que tu te feras plein d'amis. Dis ma mère doucement avec un sourire en me caressant tendrement la joue avec un regard aimant, comme si elle était émue et en même temps fière. 

    Je ne savais pas trop quoi penser de toute cette histoire qui débarquait d'un coup. Mes parents n'étais pas du genre à rire pour ce genre de choses et je savais qu'ils ne me mentaient pas. Le doute étais pourtant toujours dans mon cœur mais je décidai d'accepter cette opportunité pour essayer de passer de bonnes vacances. Mon père me fît de toute façon comprendre que je n'avais pas le choix et que j'étais obligé d'y aller..

    Deux jours plus tard, j'avais finis ma valise ou plutôt mes valises. Avant de partir je terminais mes préparatifs même si je ne savais pas trop à quoi m'attendre.. J'enfilai une de mes tenues préférés pour l'occasion: Une tenue décontracté avec une jupe taille haute qui descendait à quelques centimètres en dessous des genoux, un short discret en dessous. En haut de ma tenue, un chemisier simple mais mignon accompagné d'un long gilet très léger. Pour mes chaussures, des petites converses colorées avec des rubans en guise de lacés. Puis pour finalisé ma tenue, un mignon chapeau en jean clair avec un petit nœud sur le côté. Cette tenue avait peut être un côté ringard mais je l'aimais beaucoup.

    Je me sentais enfin prête pour ce voyage même si les doutes étaient encore présent. Malgré tout, au fond de moi, je sentais que ce voyage était quelque chose que je devais faire... M'enfin, je verrais bien ce qu'il en ai réellement une fois sur place. Pour l'instant, je me prépare pour le voyage en hélicoptère, on y va en voiture et je stresse un peu, je n'ai jamais pris l'hélicoptère et devoir faire tout le chemin dedans me semble vraiment fou, j'aurai préféré prendre l'avion...

    ------------------------------------------

    Tu ne devineras jamais Mr. Journal ! Je suis en ce moment même dans un hélicoptère !!! Moi qui pensais qu'il n'y aurai rien à notre arrivé... c'est vrai, j'avoue, au début, l'histoire de mes parents j'y ai à moitié cru, mais maintenant c'est sur qu'il y a quelque chose et que ce camp n'est pas forcément un piège à touriste ! Lorsque je suis entré dans l'hélicoptère j'étais très nerveuse mais maintenant je profite au maximum de ce moment, voir le paysage d'aussi haut, est incroyable, tout est petit ! Tiens, d'ailleurs on est à l'instant en train de me dire qu'on est bientôt arrivé...Je sais pas pourquoi mais maintenant je stress énormément ! Qu'est ce qu'il pourra bien m'attendre à mon arrivé là-bas. OH LA LA! J'ai à la fois peur et hâte en même temps ! Je ne pourrai plus faire demi-tour désormais... Je compte sur ton soutiens pendant ce séjour Mr. Journal en tout cas, j'en aurai bien besoin ....

    ---------------------------------------------

    On atterrit donc sur la fameuse île La Baie Lo... L'hélicoptère avait atterrit sur ce qui semblait être un très large rocher qui était lui même posé sur tout un tas de gros rocher mais plus petit au bord de la mer. Le conducteur ou je sais pas quoi, m'indiqua un chemin plus ou moins visible à travers les rocher en m'expliquant que c'était le chemin qu'il fallait que j'emprunte avant de tomber sur le petit sentier dans la forêt qui me conduirait au camp...

    Sortit de l'hélicoptère, je restai un moment immobile sans bouger. Il faisait chaud, mais c'était encore supportable avec la brise très agréable qui soufflait doucement sur moi comme pour me mettre à l'aise. Les vagues de la mer dansaient devant moi et le bruits de la forêts tranquille berçaient mes oreilles. Je profitais de ce court instant de sérénité, puis j'empruntais le chemin que m'avait montrer le conducteur sans poser de questions. Je descendis les rochers sans mal, j'ai toujours aimé grimper dans les arbres ou monter sur les rochers. Ensuite je fît quelques pas dans le sable avant de continuer sur le sentiers dans la forêt. J'avançais de plus en plus stressée...Qu'est ce qui pouvait bien m'attendre là-bas ? Et si je n'arrivai pas à me faire une place parmi eux comme au lycée ? ...Les questions fusaient dans ma tête et mon pas ralentissait de plus en plus, je serrais la bretelle de mon sac à dos nerveuse en même temps que ma valise que je faisais rouler. Plus rapidement que je ne le pensait, j'approchais du camp, vers la fin du sentier, une grande pancarte décoloré, vieilli par le temps sur le côté indiquait en grand "Bienvenue au camp des mirages". Je m'arrêtais, j'avais peur d'aller plus loin mais le calme et les petits bruits de la forêt m'apaisant de nouveau, je pris une grande bouffée d'air et avançais.

    FIN DU CHAPITRE

    ------------------------------------------------------------

    Commentaire de l'auteur

    Le voila enfin, le premier chapitre de ma toute nouvelle fiction. Il m'a fallu du temps avant de me décider à le poster mais je ne regrette pas (pour l'instant). J'espère sincèrement qu'il est à la hauteur des espérances, même si c'est que le premier chapitre et que, au final, il se passe pas grand chose. J'espère vraiment en tout cas que cette fiction vous plongera dans cette ambiance un peu "vacances paradisiaque" et "rêverie" que j'ai voulu lui donner. Elle tombe à pique avec l'été qui arrive. J'attends vos avis dessus avec impatience o/

     


    15 commentaires
  • Chapitre 2

    Lorsque "j'entrais" dans le camp, je regardais autour de moi impressionnée. C'était immense ! Une immense étendue d'herbe couvrait toute la zone du camp et on pouvait voir tout autour la forêt. C'était comme si à l'intérieur de la forêt, il y avait un énorme terrain de foot, sauf que la ce n'en était pas un, et encore heureux. Je pouvais voir sur cette étendu d'herbes quelques grands arbres fruités, dans un coin. Il y avait plus loin, des grandes tables, un énorme barbecue, des canapés extérieurs couverts, puis mon regard s'arrêta vers un grand manoir aux murs blancs, ils étaient somptueux et...Attend une minute, UN MANOIR ?! Dans un camp en pleine nature ?!

    -Eh ho ! Toi, tu m'entends ?!

    Alors que j'étais encore bouche-bée devant le manoir, et que je devais surement tirer une tête bizarre d'ailleurs, une voix soudaine à ma gauche me fît sursauter.

    -Whouaaa ! Hurlais-je avant de reculer de quelques pas, par réflexe.

    -Salut, tu dois être la nouvelle, Daya c'est ça ? Me demanda une blonde à l'air strict, mais pas méchant.

    -Euh, salut, oui c'est moi. Répondis-je d'un sourire timide.

    -Parfait, tu es pile à l'heure. Je me présente, je suis Kana, c'est moi qui est en charge de te faire visiter et t'expliquer le fonctionnement du camp jusqu'à demain.

    -Ah, d'accord. Je te suis.

    -Très bien, allons d'abord poser t'es...valises. Rajouta-t-elle en tirant une tête bizarre voyant le nombre de mes bagages.

    -Hé hé, ok. Répondis-je en me frottant la tête avec sourire un peu gêné. 

    Je la suivais donc. Je ne savais pas trop où me mettre ni comment réagir. On se dirigea vers le manoir blanc et on entra à l'intérieur. C'était juste ÉNORME ! On se croirait à l'intérieur d'un château de princesse, c'était vraiment classe même si la déco' se voulait classique. On emprunta un énorme escalier sur le côté pour arriver à l'étage, le deuxième. Un long couloir me faisait face avec pleins de chambres à ma gauche et pleins de fenêtres à ma droite. Sur le parquet somptueux se trouvais un long tapis rouge qui longeait le couloir.

    -Ici se trouve l'étage du dortoir, tu peux y accéder par les escaliers que nous venons d'emprunter ou ceux tout au fond. M'expliqua Kana. Je vais te montrer où est ta chambre. Ah! Et comme tu es nouvelle tu ne dois sans doute pas le savoir, mais ici dans le camp des mirages, nous sommes deux par chambre.

    -Ah bon ? Super je pensais qu'on serais plus ! D'ailleurs, c'est vraiment énorme ici ! Dis-je en ne pouvant plus contenir mon admiration. Mais...dis-moi, on est pas censé dormir dans des tentes dans les camps ? Pourquoi avons nous une chambre, et dans un manoir pareil en plus?

    A mes questions, Kana se tourna vers moi en me dévisageant.

    -Mais enfin quel question ! C'est beaucoup trop dangereux de dormir dehors la nuit, c'est pour ça que nous dormons ici.

    -D-dangereux ? Comment ça dangereux ? Demandais-je intriguée.

    -Nous sommes arrivé. Dis-t-elle en ignorant ma question. Voici ta chambre.

    Au moment ou elle ouvra la porte j'écarquillai les yeux. Cette chambre était vraiment très spacieuse et belle. Une grande fenêtre laissant entrer la lumière se trouvait au fond de la pièce. Il y a avait deux lits séparés sur le côté gauche de la chambre qui avaient l'air ultra confortable et étaient parfaitement fait, collés sur le mur de droite on pouvait voir deux bureaux, un en face de chacun de nos lits avec deux grandes armoires à côté de chaque bureaux. Puis, un grand tapis était posé au milieu de la pièce, la rendant encore plus confortable. Je ne saurais comme la décrire correctement, mais cette chambre était vraiment parfaite tout en restant dans la simplicité et le pratique. Je regardais avec émerveillement la chambre en avançant doucement dedans.

    -Alors ? Elle te plait ? Demanda normalement Kara.

    -Oh oui !!! Elle est magnifique, j'ai jamais vu une chambre aussi belle, vraiment !

    -Tant mieux. Tu peux poser t'es affaires près du bureau là-bas, ton lit est celui près de la fenêtre. Tu auras l'occasion de les ranger ce soir.

    -D'accord ! Génial ! Dis-je en me précipitant vers mon nouveau bureau pour y déposer mes affaires. Les chambres sont toutes si jolies ?

    -Oui, elles le sont. Mais je dois t'avouer que certaines ne sont pas aussi bien ranger que cette chambre. La personne qui partage ta chambre est quelqu'un de très ordonné. Si tu as finis j'aimerai continuer la visite si tu le veux bien ?

    -Oui bien sur !

    Après avoir vu cette chambre je me sentais vraiment bien. Maintenant j'étais plus excitée que jamais à découvrir ce que me réserve la suite du programme, même si j'étais encore un peu stressé. J'étais en plus rassurée, la fille qui partage ma chambre à l'air d'être quelqu'un de bien. J'ai hâte de la rencontrer, j'espère qu'on s'entendra bien ! D'ailleurs, quand j'y pense, jusqu'à maintenant je n'ai croisé personne, c'est plutôt bizarre...

    -Bon pour ce qui est des repas, on mange principalement dehors, mais il arrive qu'on mange dans cette salle, lorsque les conditions l'obligent. Dit-elle en me montrant la salle en question. Sache que l'on mange toujours ensemble.

    -D'accord. Mais en parlant des autres...Où sont-ils ? Demandais-je curieuse. 

    -Ils sont partis faire leur activités, ils reviendront au camp ce soir.

    -Ah...ok.

    Kana passa le reste de l'après-midi à me faire visiter le manoir. Elle me montra où étaient les douches, la cuisine, les toilettes, etc... Puis au fur et à mesure de la visite, elle me montra des sortes de salles d'entrainements, cela ressemblaient à des salles de sports un peu spéciales. Sur le coup je n'ai pas osée lui demander à quoi elles servaient. En même temps, à chaque fois que je lui posais des questions, elle me répondait comme si ça coulait de sources et que c'était étrange que je posais toutes ces questions. J'ai finis par arrêter de lui demander quoi que ce soit. Peu à peu, je voyais le temps passer, et je devenais de plus en plus nerveuse... les autres membres du camps allaient bientôt arriver et je ne savais pas du tout comment ça allait ce dérouler. Et si je devais me présenter devant tout le monde ? ça serait vraiment gênant. Je commençais à me faire des films comme pas possible.

    -Bien, nous avons fait le tour, j'imagine que tu n'as encore tout retenu, mais ne t'en fais pas ça viendra avec le temps. Le principal est que tu saches où se trouve le dortoir et les douches pour commencer, c'est déjà bien. N'hésites pas à nous redemandez si tu as besoin.

    -Oui, merci beaucoup !

    -Les autres ne vont pas tarder à arriver, nous devrions sortir. Nous parlerons plus en détails du programme du camp à table avec les autres, tu pourras aussi poser des questions. Tu pourras aussi connaissance avec les autres par la même occasion.

    -D'accord. Dis-je simplement de plus en plus nerveuse.

    On se dirigea donc à l'extérieur, le ciel était devenu un peu orangé mais le soleil éclairait encore beaucoup le camp, donnant une ambiance reposante et agréable. Kana m'invita à m'installer dans un coin où les tables étaient installées, pas très loin du manoir. J'attendais avec impatience et en même temps un peu d'appréhension, tout les autres... Je m'attendais à voir énormément de monde arriver.

    Mais alors qu'on discutait en attendant, debout, j'entendais des exclamations venants de la forêt. C'est alors que j'aperçus plusieurs groupes de deux personnes arriver et tous se diriger vers nous. Au début, je ne savais pas trop où regarder tellement ils venaient de tout les côtés mais en regardant plus attentivement, j’eus l'occasion de m'apercevoir qu'ils n'étaient pas si nombreux que ça...

    FIN DU CHAPITRE

    ------------------------------------------------------------

    Commentaire de l'auteur

    Et voila le deuxième chapitre de cette fiction. J'espère qu'il vous à plus. Là encore, il ne se passe pas grand chose, mais ça va venir, vous inquiétez pas. Il y a déjà des petits indices qui montrent que cela ne va pas être de tout repos pour notre héroïne. Même si ça ne se voit pas, j'essaye de faire beaucoup plus d'effort qu'avant sur l'orthographe, la conjugaison etc. Je suis encore une quiche, mais je sens que ça va venir si je m'y mets sérieusement sur chaque chapitre que j'écris. N'hésitez pas à me donner des petits conseils si y a des petites choses qui vous choque, ça m'aide de ouf même si j'arrive pas forcément à appliquer tout les conseils du premiers coup, j'essaye de les garder en mémoire quand j'écris o/ Aller, on se retrouve bientôt pour le chapitre trois :)

    PS: Pour ceux qui veulent, et qui avaient pas réussi à visualiser, voici un schéma TRÈS bâclé de la chambre de Daya: ICI

     


    10 commentaires